[Adhérence aux décisions "prises"]





Adhérence à une décision

Expèrience de Moriarty.

L’expérience de Moriarty est amusante et donne à réfléchir sur les relations quotidiennes avec nos concitoyens. Sur une plage à Newark, un type installé à côté de vous vous demande du feu et s'éloigne de sa serviette en laissant son poste de radio. Arrive un voleur qui s'empare du poste et s'enfuit en courant. Dans les conditions de contrôle, 20% des gens interviennent et essaient d'arrêter le voleur ou en tous cas de le faire arrêter. L'expérience reproduit la même situation sauf que au lieu de demander du feu, notre future victime vous demande " excusez moi je dois m'absenter pourriez vous surveiller mes affaires ". Le même compère vient s'emparer de la radio et là 95% des gens interviennent pour l'arrêter. Même expérience dans un resto avec un attaché case ou l'on passe de 12,5% dans les conditions de contrôle à 100% d'intervention dans les conditions expérimentales. Évidemment, la première interprétation c'est la responsabilisation de la personne, et les résultats sont finalement normaux. Sous un angle plus scientifique on pourrait dire que la décision prise par le sujet d'accepter de surveiller les affaires entraîne un phénomène d'adhérence et le comportement qui va avec. Mais, si on recule d'un pas, nous sommes dans un cadre expérimental. La réaction " naturelle " de 80% des gens n'est elle pas de laisser filer le voleur ? Qu'est-ce qui a généré ces courageux comportements, ne serait-ce pas la première requête émise par l'expérimentateur (svp surveiller mes affaires). Alors, si cette première requête que nous appellerons "amorçage" a déclenché un comportement contraire à celui que l'individu aurait adopté dans des conditions normales, avec la ferme intention d'obtenir ce comportement non naturel, c'est que l'individu est bel est bien manipulé.

... suite et fin.

experience de moriarty

Des milliers d’expériences ont été réalisées dans des universités de sciences humaines dans le cadre de la psychologie sociale. Nous devons à Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois la popularisation de la discipline grâce à leurs excellents cours et leur fameux best-seller : « Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens » qui traduit et comment entre autre la plupart des expériences marquantes, notamment celles résumées ici. ■