[Les postures du corps]





Posture et toucher

Les principaux codes de postures

Postures de soumission = posture en contraction : tête rentrée ou inclinée, épaules basses, buste courbé, pieds rentrés, paumes vers le haut...
Postures de dominance = posture en extension : menton et tête hauts, épaules ouvertes, jambes écartées, pieds ouverts, paumes vers le sol.
Posture de rejet : tête en recul ou détournée, bras barrière, buste profil, regard de travers, appuis arrière...
Postures en approche = attitude participative : tête avancée, cou allongé, buste penché en avant, bras vers l'autre, mains ouvertes, un pied en avant... Il faut analyser la cohérence ou l'incohérence entre le fond de ce que dit l'individu, le sens des mots, et la posture de son corps. La dissonance et la consonance : il y a dissonance quand deux postures partielles se contredisent : il y a congruence lorsque deux personnes adoptent les mêmes postures : le courant passe alors bien. Il y a " incongruence " lorsque les attitudes sont opposées : le courant passe mal.

L'orientation

Il s'agit de l'angle que fait notre corps quand nous interagissons avec d'autres personnes, cela reflète la nature de la relation entre nous. Ainsi, une orientation de 90° facilite la conversation, la coopération est mise en évidence par une position côte à côte, la compétition par un face à face et la coaction par la position la plus éloignée possible.

posture du corps
... suite et fin.

Le toucher

le toucher, poignée de main

Le toucher est un des plus importants moyens de communication non-verbale, et l'étude de son utilisation dans la communication est nommée " haptics ". Le toucher peut-être utilisé pour signifier une relation professionnelle, une relation sociale, une amitié, de l'intimité, de l'excitation sexuelle. Ainsi, dans notre culture, une poignée de main molle évoque des sentiments négatifs, c'est une interprétation d'un manque d'intérêt ou de vitalité. Une main moite est souvent considérée comme un signe d'anxiété. De plus, le toucher est essentiel pour le développement physique et psychologique des enfants et pour le bien-être émotionnel des adultes. On use le toucher pour influencer les autres, ça augmente les comportements d'acquiescement. Le toucher est impliquant, c'est une forme de comportement d'approche. Les comportements verbaux autant que les comportements non-verbaux de même que la situation influencent le type de signification que nous attribuons au toucher. ■