[Comprendre un compte de résultat]





Résultat et bases de gestion

Etablir le résultat est une obligation du plan comptable général. Au delà de l’obligation légale, le résultat et le compte de résultats ont une signification économique pour les divers partenaires de l’entreprise.

A quoi sert le résultat ?

Le résultat constitue d’abord la base de calcul de l’impôt sur les sociétés versé à l’État. Il est également redistribué sous la forme de dividendes pour les associés, « actionnaires» de l’entreprise. Sous certaines conditions le résultat est en partie reversé aux salariés dans le cadre d’une participation et intéressement aux bénéfices de l’entreprise (RSP obligatoire à ce jour au dessus de 49 salariés). Le résultat est enfin pour le manager et les partenaires de l’exploitation un indicateur essentiel de la performance.

un compte de résultat

Les SIG

Les S. I. G. Soldes intermédiaires de gestion sont des « indicateurs » qui permettent de mieux comprendre et analyser la formation du résultat global. D'une information purement comptable on passe à un moyen d'information pour la gestion de l'entreprise. La marge commerciale est l'indicateur de référence des sociétés commerciales (ventes moins coûts d’achats des marchandises vendues). La valeur ajoutée, VA, mesure le surplus de richesse créé par l'entreprise dans le cadre de son activité (marge+production moins consommation en provenance des tiers).....

... suite et fin.

....L'excédent brut d'exploitation est la différence entre la VA de l'entreprise (+ les éventuelles subventions d’exploitation) et la rémunération des salariés et de la collectivité publique (impôts). Le résultat d'exploitation mesure la performance économique de l'entreprise en prenant en compte tous les aspects de l'exploitation, indépendamment de sa politique d'endettement et du régime d’IS (le résultat peut varier sensiblement pour une même société en fonction des dotations aux amortissements). Le résultat exceptionnel est lié aux opérations qui ne se reproduisent pas d'une année sur l'autre (exemple vente d’une immobilisation). Au résultat courant avant impôts et au résultat exceptionnel, on déduit la participation et les impôts afin d'obtenir le résultat net comptable qui est le solde du compte de résultat (que l’on retrouve au bilan) et qui sert à la rémunération des actionnaires ou est affecté à un compte de réserve.

Dans la pratique, se comparer aux autres et aux moyennes du secteur est toujours intéressant. Vous pouvez ainsi aisément voir si votre ratio Résultat/Salarié, exemple d’indicateur de productivité est au dessous ou en dessous des autres… ou tous les ratios qui vous sembleront pertinents…

A savoir

  • Tout ce qui est consommé en un cycle d’exploitation est une charge (s’il faut plusieurs cycles, ou au-delà d’un certain montant, alors il y a amortissement).
  • Les charges sont classées par nature
  • Solde = Différence entre le débit et le crédit ou comme ici entre des produits et charges Intermédiaire de= Partiel (on prend en compte au fur et à mesure certains produits et charges). Gestion = Les comptes de charges et produits sont des comptes de gestion 6 et 7 uniquement.
  • Le résultat courant avant impôt est le résultat d'exploitation provenant des opérations normales et habituelles de l'entreprise. Il prend en charge la politique d'endettement (charges et produits financiers) mais il n'est pas influencé par les opérations exceptionnelles ni par la fiscalité. ■