[Les principaux signes]





Maitîser le non-verbal

La communication non verbale est au centre de travaux en sciences sociales qui considèrent l'activité corporelle comme base de l'interaction sociale. Elle a notamment été introduite par l'anthropologue américain Ray Birdwhistell qui, en analysant plan par plan des séquences filmées d'interaction entre des personnes, a montré que, dans l'acte de parler, les yeux, le visage, les membres et le torse produisent des signes qui, s'ils semblent passer inaperçus, transmettent néanmoins de l'information. Ces signes non verbaux peuvent être comparés au langage, avec lequel ils sont coordonnés à tous les niveaux. Selon Edward Hall, on peut affirmer qu'entre 50 et 90 % de l'information est véhiculée par des moyens non verbaux. Il serait néanmoins abusif de parler de communication non verbale comme d'un phénomène isolable de la communication en général: celle-ci est en effet un phénomène complexe, multidimensionnel, qui utilise de multiples canaux.

illustration signes

Des signes non verbaux considérés comme allant de soi, souvent émis inconsciemment, jouent un rôle essentiel dans la manifestation des attitudes et des intentions, et servent d'indices comportementaux. La signification assignée à des éléments non verbaux, comme l'apparence physique, l'habillement, le maintien, les mouvements, les attitudes, l'intensité de la voix, les gestes, le maquillage du visage, les mimiques, l'expression émotionnelle, forment le contexte dans lequel le message verbal prend un sens, même si les personnes n'ont pas conscience d'attribuer des intentions à ces éléments.

... suite et fin.

Si un individu peut s'arrêter de parler, il ne peut s'empêcher de communiquer par le langage du corps. Des signaux paralinguistiques tels que hauteur de voix, rythme de parole, contours d'intonation, position de l'accent, aspect mélodique de la segmentation du flux de paroles, indicateurs intonatifs de tours de parole, et gestes quasi linguistiques remplaçant ou soulignant des éléments verbaux. Des messages du corps, conscients ou inconscients, interprétés de façon technique ou non, composant, par symbolisme corporel, un dialecte des attitudes et des gestes (la kinésique étudie la façon de se mouvoir et d'utiliser son corps).

La proxémique

La communication reliée à l'espace (proxémique) (Hall) Définition : La proxémique est l'étude de la perception et de l'usage de l'espace par l'homme (E. Hall, 1957), étude de l'ensemble du comportement façonné par la culture, plus particulièrement par les aspects de la culture qu'on considère le plus souvent comme évidents et qui fonctionnent selon un code secret et complexe qui n'est connu de personne, mais compris par tous les membres d'une communauté (E. Sapir, 1968).

Les distances spatiales

intime (-0,45 m) : vision aiguë et grossissement des détails, toucher, olfaction, pression, chaleur, registre sonore faible
personnelle (0,46-1,25 m): vision précise des détails, toucher, olfaction, pression, registre sonore normale
sociale (1,26-3,65m): vision précise de l'ensemble de la personne, olfaction rare, registre sonore plus élevé
publique (3,66- 7,5m): vision d'ensemble de la personne, registre sonore élevé ■